« Sans féminisme, il n’y a pas d’agroécologie » : inégalités de genre et modèle agraire au Brésil 

Retour aux événements

Cycle de séminaires "Démocratie et Inégalités au Brésil"

CECID, Cevipol, AmericaS

 


Avec Isabelle Hillenkamp, Socioéconomiste, chargée de recherche à l'IRD-CESSMA (France) 

Résumé de la présentation

« Sans féminisme, il n’y a pas d’agroécologie ». A travers ce slogan, adopté lors de la IIIe Rencontre nationale d’agroécologie au Brésil, en 2014, des leaders d’organisations de femmes paysannes alliées à des militantes féministes ont résumé une double contestation : d’une part, du modèle capitaliste dominant d’agriculture intensive et, d’autre part, des inégalités de genre, y compris dans les familles et les organisations paysannes. Provoquant les défenseurs d’une approche techniciste de l’agroécologie, elles ont pointé les liens entre techniques agricoles, modèle économique et rapports de genre comme rapports de pouvoir et ont défendu une vision de l’agroécologie impliquant la démocratisation de ces rapports à tous les niveaux. La présentation analysera cette construction féministe de l’agroécologie au Brésil en liant ses dimensions socio-économique et socio-politique. A partir de données de terrain micro-locales, l’approche socio-économique illustrera les liens entre division sexuelle du travail, modèle agraire et principes économiques. Sur cette base, l’analyse socio-politique retracera l’émergence des organisations de femmes paysannes, de leur agenda et de leurs alliances jusqu’à aboutir à l’imbrication entre féminisme et agroécologie. 

 

Biographie

Isabelle Hillenkamp est socioéconomiste, chargée de recherche à l'Institut de Recherche pour le Développement, membre du Centre d’Études en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques (IRD-CESSMA). Ses recherches, au Mexique, en Bolivie puis au Brésil, ont porté sur l’économie solidaire et l’agroécologie depuis une approche de genre. Elle coordonne actuellement le projet ANR GENgiBRe « Rapport à la nature et égalité de genre. Une contribution à la théorie critique à partir de pratiques et mobilisations féministes dans l’agroécologie au Brésil ». 

 

Inscription en ligne

15h-16h30

ULB - Campus du Solbosch
Bâtiment S, 12ème étage
Salle Rokkan (S12.234)

44, Avenue Jeanne - 1050 Bruxelles

Plan et accès

Contact : Marie-Line.Furst@ulb.be

 

Affiche